HOME | CONTACT | NIEUWSBRIEF NL FR
MuFDB.org
aspectenreflectiestalenten 

Réflexions

REFLEXIONS- EXPOSITIONS TEMPORAIRES
 
Réflexions sur l’oeuvre de Felix De Boeck
 
Depuis sa reconnaissance officielle en 2005, le FeliXart Museum propose annuellement plusieurs expositions temporaires, qui insèrent l’oeuvre de Felix De Boeck dans un contexte plus large. Il peut s'agir de rétrospectives d'un seul artiste, contemporain de Felix De Boeck, ou encore d'expositions sur un mouvement d'avant-garde, comprenant plusieurs artistes. Ces expositions permettent de comprendre l'importance et l'influence du modernisme au courant du siècle dernier jusqu'à l'art contemporain.

2017:

STATIC MOVEMENT: JEAN-PIERRE MAURY & DIRK VERHAEGEN (05.11.2017-28.01.2018)

L’exposition propose un questionnement de l’abstraction géométrique belge depuis les années 1970 à travers l’oeuvre de Jean-Pierre Maury et Dirk Verhaegen. Ces deux artistes pratiquent un art concret, mesuré et conceptuel, s’inscrivant dans une continuité historique de l’abstraction. Toutefois, sans pour autant transiter vers le minimalisme ou l’art cinétique, ils optent pour une sortie du cadre traditionnel de la peinture. Pour Maury et Verhaegen, s’éloigner des carcans de l’abstraction signifie un questionnement profond sur leur pratique: partir d’un état statique vers des formes en mouvements, auxquelles ils attribuent une fonction méditative.
L'exposition est commissionnée par Laura Neve et Anthony Spiegeler.

Catalogue
Auteurs: Laura Neve et Anthony Spiegeler
Edition trilingue (français, néerlandais, anglais)
120 pages
Edité par FeliXart Museum en 2017
prix: 20€



LUC PEIRE (05.02-14.05.2017)

Luc Peire (Bruges, 1916 – Paris, 1994) est reconnu internationalement comme le maître du verticalisme abstrait. Son aspiration croissante vers une spatialité illimitée, le fait évoluer rapidement vers l’abstraction. La figure humaine en tant qu’être spirituel, est symbolisée par la ligne verticale placée dans un espace équilibré. Avec la “graphie” en noir et blanc l’artiste atteint l’essence même de la linéarité. Cette expression artistique personnelle constitue la pierre d’angle des environments -miroirs. Ces oeuvres en trois dimensions forment l’apogée de sa recherche de l’espace infini. Plus tard Peire intègrera le verticalisme poussé de ses peintures, “graphies” et dessins, dans des projets (inter)nationaux en collaboration avec des architectes et des urbanistes. Parmi ses oeuvres d’intégration les plus importantes figurent la Place Carrée (Marne-la-Vallée, 1975-1982), la station de métro Roodebeek (Bruxelles, 1976/1982) et Het Teken UZ Gasthuisberg (Louvain, 1992).

L’exposition illustrera cette sortie hors de la toile au moyen d’une série d’oeuvres qui ne sont que rarement montrées au public. Outre que de réunir un ensemble exceptionnel de Lumino-Tours (1970/1980), ainsi que des maquettes et des photos d’oeuvres d’intégration, le FeliXart Museum installera également à Drogenbos l’oeuvre iconique « Environnement I» (1967).

Lire plus

2016:

VICTOR DELHEZ (06.11.2016-15.01.2017)

Victor Delhez (Anvers, 1902 – Argentine, 1985) est l’un des principaux graveurs sur bois du modernisme abstrait belge.
Grand ami de Michel Seuphor, il débute par des gravures expressionnistes, qui sont publiées dans les premiers numéros de Het Overzicht. Autour de 1923 son œuvre devient abstraite, mais à partir de son départ pour l’Argentine, en 1925, il continue dans un style magico-réaliste. Il revient à la gravure abstraite en 1948 et 1963, mais pour s’en éloigner de nouveau au profit de la figuration.
La Flandre connaît et apprécie surtout l’œuvre d’orientation symbolique de cet artiste. A travers un aperçu sélectif, le musée FeliXart veut jeter quelques lumières sur son œuvre de pionnier et sur sa lutte avec l’abstraction. 


LES FAUVES BRABANCONS. UNE SELECTION DE NICK ANDREWS (19.06-02.10.2016)

Parallèlement à l’exposition solo de Nick Andrews à De Warande à Turnhout, le FeliXart Museum mettait les Fauves brabançons à l’honneur dans une exposition dont les œuvres étaient sélectionnées par Nick Andrews (°1972). Cet artiste contemporain peut en effet être considéré comme l’héritier de l’aventure fauve des premières décennies du 20e siècle. Dans le sillon de l’Impressionnisme, et sous l’influence du Fauvisme français, une variante belge apparut à Bruxelles et ses alentours. Le Fauvisme brabançon se caractérise également par de larges coups de pinceau et l’utilisation de couleurs pures et contrastées, accentuant la force émotionnelle instinctive. De façon schématique, les Fauves brabançons représentaient leur environnement dans des paysages, intérieurs et natures mortes en quête de la meilleure expression de leurs recherches chromatiques. Les tableaux bucoliques et assez tempérés de Ferdinand Schirren, Willem Paerels et Louis Thévenet contrastent avec l’expressivité exaltante des œuvres de Rik Wouters, Prosper De Troyer ou du jeune Felix De Boeck. La liberté formelle des premières compositions fauves ouvrira même pour certains d’entre eux, notamment pour Jan Cockx, Felix De Boeck et Floris Jespers, la voie vers l’abstraction.

Lire plus


2015

WERNER CUVELIER (22.11.2015-28.02.2016)

Werner Cuvelier (°1939) est un pionnier de l’art conceptuel en Belgique. Depuis les années 1960 il construit une œuvre impressionnante, qui se fonde sur l’organisation, le classement et l’inventorisation, à première vue de façon objective, de toutes sortes de données et de faits. Bien que son œuvre soit d’apparence homogène, deux grandes tendances sont à distinguer. D’une part Werner Cuvelier réalise des œuvres basées sur des projets statistiques et des données qu’il collectionne méticuleusement, nourri par son obsession de l’ordre et par sa passion pour l’histoire et la science. D’autre part l’artiste crée des œuvres -également géométriques- résultant des développements formels de sa recherche sur la Section d’Or.
De ces deux approches totalement différentes, émergent des peintures, des sculptures, mais aussi des cahiers d’esquisses et des documents, qui transposent en image son infinie recherche de lois et de structures.
Jusqu’à présent c’est presque exclusivement l’approche conceptuelle dans l’œuvre de Cuvelier qui a été mise en exergue. C’est pourquoi le FeliXart Museum propose une vue d’ensemble sur son œuvre dans une rétrospective sélective. L’exposition abordera donc non seulement son œuvre conceptuelle, mais aussi ses œuvres qui se basent sur ses recherches purement formelles.





(Werner Cuvelier, RW 69.01, 1969)



2014

GUY BAEKELMANS
(05.10.2014-09.01.2016)


Lire plus










RAMBLE. Maria Degrève, Roel Jacobs, Annick Nölle, Mira Sanders (13.07.2014 - 14.09. 2014)

Cet été le FeliXart Museum accueille quatre artistes, dont le projet était initialement prévu en automne à la maison Herman Teirlinck (Beersel), aujourd’hui définitivement fermée. Il s’agit d’une rencontre de trajets de recherches (en cours), partiellement liés à l’environnement de la réserve de Breugel, tant apprécié de Teirlinck. Ces trajets peuvent être interprétés dans leur ensemble ou comme différentes ‘promenades’.







IMAGE REMANENTE. KOEN BROUCKE - JAN COCKX - VINCENT VAN GOGH (30.03.2014 - 29.06.2014)

Koen Broucke est historien et artiste. La recherche historique est le point de départ de toute production artistique et vice versa. Son intérêt particulier pour les biographies d’artistes l’a mené à réaliser des recherches autour de situations de crises vécues par des artistes. Il s’intéresse non pas aux grands faits connus dans histoire de l’art, mais il privilégie les documents et les histoires oubliés et quasiment disparus. Ainsi il reconstitua, à l’aide de photographies en noir et blanc, la vie dramatique de Jan Cockx, de la confusion autour de son rôle durant la Seconde Guerre mondiale, à sa mort tragique dans son atelier. Vincent Van Gogh suscita également l’intérêt de Broucke, qui partit à la recherche d’oeuvres disparues pendant des bombardements, d’oeuvres volées, ou encore de dessins dissimulés en raison de leur caractère pornographique. Outre des œuvres originales de Vincent Van Gogh et de Felix De Boeck, l’exposition montre une série exceptionnelle d’oeuvres récemment redécouvertes de Jan Cockx datant de l’Entre-deux-guerres.  
2013:
MICHEL SEUPHOR ( 17.11.2013-09.03.2014)
Michel Seuphor (pseudonyme de Fernand-Louis Berckelaers, Anvers, 1901- Paris, 1999) est une des figures clef de la scène artistique de l’Entre-deux-guerres. Poète, essayiste,  historien et critique d’art, cet intellectuel omnivore était le grand défenseur de l’art abstrait. Il est l’auteur d’ouvrages de références tels que le ‘Dictionnaire de la peinture abstraite’ et ‘De abstracte schilderkunst in Vlaanderen’, et le fondateur de revues d’avant-garde de réputation internationale telles que ‘Het Overzicht’ et ‘Cercle et Carré’. Parallèlement à son œuvre littéraire, il s’est construit une carrière impressionnante en tant qu’artiste plasticien. Le FeliXart Museum organise une rétrospective de son œuvre plastique, qui comprend non seulement des dessins, des collages et des assemblages, mais également de l’art appliqué. Cette exposition est réalisée en collaboration avec L’indivision Berckelaers et grâce aux nombreux prêts, belges et étrangers. Outre le Designmuseum à Gand, la Letterenhuis et l’Erfgoedbibliotheek Hendrik Conscience à Anvers, le FeliXart Museum collabore avec le Gemeentemuseum de La Haye et le Centre Pompidou à Paris, où furent organisées les dernières rétrospectives, en 1976 et 1977

2012:
 
JAN YOORS (28.10.2012 - 24.02.2013)
 
Jan Yoors (1922-1977), fils de l’artiste verrier Eugène Yoors, développa sa carrière à New York après la Seconde Guerre mondiale. Outre écrivain et photographe, il était avant tout un artiste plasticien fascinant. L’œuvre très variée de Yoors est inspirée de ses riches expériences de vie : de sa jeunesse parmi une famille de gitans à son emprisonnement par les nazis, en passant par ses multiples voyages et reportages en Amazonie, en Extrême-Orient et en Russie, mais aussi dans les quartiers New Yorkais comme Harlem, en pleine révolution sociale dans les années ’50. Le FeliXart Museum organise une rétrospective de son œuvre impressionnante, la première depuis 30 ans, contenant des gouaches, des sculptures et des tapisseries abstraites. Les compositions de couleurs très vives sont souvent des agrandissements de photos d’affiches déchirées. Yoors réussit ainsi à rapprocher la culture européenne traditionnelle et l’éphémérité du Pop Art américain. Si l’artiste est quasiment inconnu en Flandre, malgré le fait qu’il exposa entre autres avec Jan Cox et René Magritte à New York en 1957, son œuvre a fait l’objet d’excellentes critiques dans la presse américaine. Plusieurs œuvres font partie de collections considérables comme celle du Metropolitan Museum of Art, du Museum of Arts and Design à New York ou encore de l’Art Institute of Chicago. L’exposition au FeliXart Museum sera accompagnée d’un catalogue de référence.

GRENOBLE 1927: UN PANORAMA DE L'ART BELGE (29.01.2012-27.05.2012)

Ce projet a pour ambition de reconstituer l’exposition d’art belge contemporain organisée à Grenoble en 1927. Comprenant septante-quatre numéros à son catalogue, cette exposition constitue l’un des plus beaux et des plus novateurs ensembles d’art belge contemporain des années 1920 présentés à l’époque.

Outre un groupe d’artistes notoires, plutôt en fin de carrière, tels James Ensor, Eugène Laermans, Jakob Smits, ainsi que des artistes plus jeunes, fauves pour la plupart : Jos Albert, Jean Brusselmans, Willem Paerels, Louis Thévenet, Hippolyte Daeye, Fernand Toussaint, Ramah, Albert Servaes, Léon Spilliaert, le musée présentait aussi le fleuron des avant-gardes belges, regroupés par tendance: les «expressionnistes» (Constant Permeke, Gustave De Smet, Floris Jespers, Frits Van den Berghe, Gustave Van de Woestyne, Joseph Cantré, Oscar Jespers et Edgard Tytgat), les «surréalistes» (René Magritte et Auguste Mambour), le groupe «Jeune Peinture» (Jean-Jacques Gailliard, Hubert Malfait et Georges Lebrun), et les «Plasticiens» (Felix De Boeck, Pierre-Louis Flouquet et Victor Servranckx).

Outre le fait de nous donner à redécouvrir les trente-et-une oeuvres d’art belge moderne conservées à Grenoble depuis cette époque et pour la plupart d’entre elles jamais plus montrées en Belgique, cette exposition nous permet de reconstituer une « capsule » de temps dénuée du discours interprétatif que nous pouvons avoir sur cette période aujourd’hui.

Lire plus

photo: Musée de Grenoble


2011:

ART MODERNE DE L'ENTRE-DEUX-GUERRES/ COLLECTION KMSKA

En raison de la fermeture du Musée des Beaux-Arts d'Anvers pour travaux de rénovation, le FeliXart Museum a l'honneur d'accueillir pendant quelques années des oeuvres majeures de l'Entre-deux-guerres: de l'abstraction à l'expressionisme, avec entre autres des oeuvres de Prosper De Troyer, Marthe Donas, Jozef Peeters, Oscar et Floris Jespers, Paul Joostens, Jan Kiemeney, Jules Schmalzigaug, Edmond Van Dooren et Ossip Zadkine.




Photo: Floris Jespers, Suzanna en de grijsaards, 1927, Koninklijk Museum voor Schone Kunsten Antwerpen  © Lukas - Art in Flanders vzw, foto Hugo Maertens.

PAUL VAN HOEYDONCK: OEUVRES ABSTRAITES (04.09.2011-18.12.2011)

 
Paul Van Hoeydonck (°Anvers, 1925) est sculpteur, peintre, dessinateur, collagiste et graphiste. C’est à lui que nous devons la fameuse petite sculpture “Fallen Astronaut”, la seule oeuvre d’art se trouvant sur la lune. Moins connue, mais tout aussi impressionnante, est sa période abstraite entre 1955 et 1958. Dans des compositions dynamiques, de couleurs vives, Van Hoeydonck joue avec les illusions de la perception. En choisissant cette période de son oeuvre, le musée, qui d’habitude se concentre sur l’avant-garde historique,  met ici en avant la seconde génération d’artistes abstraits belges. L’exposition, qui sera accompagnée d’un catalogue, rassemble pour la première fois des oeuvres de collection belges et étrangères.

Photo: Paul Van Hoeydonck, Composition 1957, collection Adrian Mibus.

Lire plus

PAUL JOOSTENS: LES COLLAGES (01.05.2011 au 31.07.2011)

S’inspirant du thème de la journée du patrimoine en Flandre « Armoe troef » (Pauvreté atout), nous voulons mettre en avant les courants artistiques utilisant des matériaux ‘simples’. La technique du collage en est une des meilleures illustrations. Le collage engendra une véritable révolution dans l’histoire de l’art en transformant la relation à la matérialité de l’objet. Le premier avant-gardiste belge à utiliser la technique du collage fut Paul Joostens (° Anvers, 1889 -1960). L’exposition ‘Paul Joostens : les collages’ offre un aperçu de son art collagiste : de ses premières œuvres cubistes et dadaïstes (années ’20) à ses œuvres ‘gotique-surréalistes’ plus tardives (1937-1958). Nous souhaitons ainsi rendre hommage à un des artistes belges les plus individualistes et polyvalents de la première moitié du 20e siècle.
Photo: Paul Joostens, Sans titre (construction verte et rouge), 1920-1925, Collection Sylvio Perlstein, Anvers.

2010:

UN DESIR D'ABSTRACTION (05.09.10 - 14. 11.10)


Avec le projet Un désir d'abstraction le FeliXart Museum veut relier l'avant-garde historique à l'art contemporain.
L'exposition traite des divers aspects de l'abstraction visuelle, de l’avant-garde des années ’20 et du premier film expérimental, en passant par les pioniers de l'art digital, jusqu’à l’art (médiatique) contemporain. Ces apparences variées ont pourtant leurs racines communes dans le désir d’abstraction qui se révèle à travers divers médias tels que la peinture, le film, la vidéo, l’art numérique, la photographie, etc.







2009-2010



MAURICE CARLIER: Lumière en Mouvement (04.10.09 - 04.04.10)
Maurice Carlier était un des pionniers de la sculpture abstraite en Belgique.
Malgré son œuvre impressionnante et variée, Maurice Carlier reste peu connu jusqu'à présent. Mais il fût un temps, entre les années 1930-1950, ou la grande renommée de Carlier lui permit 4 expositions au Palais des Beaux Arts de Bruxelles.
Des collègues artistes comme Jean-Jacques Gailliard (1890-1976) et Jacques Moeschal (1913-2004) lui prêtaient toute leur attention.

Il s’agit de la première rétrospective dédiée intégralement à l’œuvre de cet artiste bruxellois peu connu, décédé il y a trente ans.
 
L’EQUERRE (depuis 13.04.08)
Le 13 avril 2008, journée du Patrimoine, le musée a démarré le projet l’Equerre/7 Arts. C’est un projet de longue haleine, pour lequel le stand de 1923 de la maison d’édition L’Equerre et du magazine d’avant-garde 7 Arts fut reconstruit 85 ans après. Dans ce petit cube, réalisé par Victor Bourgeois furent accrochées des œuvres de Felix De Boeck, Jozef Peeters, Karel Maes et Victor Servranckx. Les visiteurs pouvaient également y lirent des publications de la maison d’édition L’Equerre… En 2010 vous pouvez y faire de même… Lire plus


2008
 
APPELL (25.05- 21.09.08)
  
Pendant l’été 2008, une vingtaine d’artistes contemporains internationaux furent présentés dans le cadre de l’exposition APPELL. Le concept de l’exposition n’est, pour le moins qu’on puisse dire, pas banal. Chaque artiste recevait une surface réduite à disposition, et avait comme seule restriction ces limites de surface à respecter. 
2008-2009
 
LE CUBE AU CARRE (19.10.08 -11.01.09)     
Pour l’exposition « Le Cube au Carré », le Musée Felix De Boeck a engagé une collaboration avec le Musée des Beaux-arts de Verviers. Des œuvres d’environ 90 artistes belges sont présentées. Le point de départ est clair : rassembler des artistes dont la recherche principale s’articule autour du carré et du cube. Des grands noms de la première génération de modernistes, tels que Jozef Peeters, Karel Maes et Marcel-Louis Baugniet sont placés à côté de l’œuvre de leur « disciples ». Cette exposition est à visiter du 19 octobre au 18 janvier 2009. Lire plus



KAREL MAES
 
En 2007 Karel Maes, un des pionniers de l’art abstrait belge, fut la figure centrale du FeliXart Museum pendant quelques mois. Un aperçu étendu de son œuvre plastique et graphique était complété par des meubles et des tapis jamais exposés auparavant. Cet aperçu de l’œuvre variée de Karel Maes (avec le catalogue) furent le résultat d’une coopération fructueuse entre le FeliXart Museum, la famille Maes et plusieurs collectionneurs privés. Quelques institutions culturelles belges importantes (comme les Archives de l’Architecture Moderne et les musées principaux de Belgique) avaient également mis à disposition différentes œuvres de leur collection pour cette présentation unique. Lire plus




FeliXart Museum | Kuikenstraat 6 - B1620 Drogenbos
T +32 (0)2 377 57 22 | F +32 (0)2 377 29 15 | info@FeliXart.org


MUSEE RECONNU
Cette reconnaissance datant de 15.5.2005 fournit au musée les moyens pour devenir un musée attirant et dynamique.Le cadre totalement rénové sous la conduite du directeur artistique Sergio Servellón Sosa et le directeur administratif Raf Heylen compte aussi sur l'interaction intense entre les amateurs de l'oeuvre de De Boeck et de l'avant-garde authentique et l'art contemporain plastique pour optimaliser son fonctionnement. Cela se passe par AuthenticART un fonctionnement de participation et de projet.